C’est maintenant assumé de la part de Facebook : le réseau social privilégiera les publications des personnes (profils) à celles des marques (pages). Conséquence pratique : la visibilité des marques, déjà largement écornée, va continuer de s’effondrer. Inévitablement, la question de faire du community management sans Facebook se pose. Le bureau de Ganesh tente d’y répondre.

Cette question – les alternatives possibles à Facebook – promet de revenir régulièrement sur la table. Le bureau mettra cet article à jour en fonction de l’actualité.

Un outil = un objectif

Tous les outils numériques ne se valent pas. Avant de choisir un outil, demandez-vous toujours à quoi il va vous servir. Dans le cas qui nous concerne ici, il est donc nécessaire de reprendre les objectifs que vous avez assignés à Facebook pour situer par quel(s) outil(s) vous pouvez éventuellement le « remplacer ».

Par exemple, si vous commercialisez des produits beauté et que vous mobilisiez Facebook pour travailler votre capital sympathie, peut-être que vous pouvez miser sur Pinterest (avec le renfort de quelques outils de production graphique en ligne). Si vous avez une activité B2B (si vous ciblez les entreprises), peut-être que LinkedIn vous conviendra mieux.

Pour vous aider, Le bureau de Ganesh vous a concocté un aide-mémoire des grands types d’objectif en matière de communication et marketing

Pour atteindre un de ces grands objectifs, vous pouvez mobiliser plusieurs stratégies et autant d’outils. Par exemple, pour atteindre un objectif de notoriété, vous pouvez choisir de bien référencer votre site web sur des mots-clés illustrant vos compétences, mais vous pouvez aussi lancer une campagne de publicité sur un (autre) réseau social (que Facebook).

Voici donc notre liste – que nous compléterons régulièrement – des outils pour faire face au déclin de la portée de Facebook pour les marques.

1. Pour attirer l’attention des internautes

Afin de pouvoir vous faire connaître, et, encore mieux, vous faire apprécier, vous allez devoir batailler pour réussir à attirer l’attention. Pour y parvenir, l’utilisation de l’image est un bon choix.

Sur les réseaux sociaux : CardKit et Canva

C’est un conseil que vous avez sûrement déjà entendu : sur les réseaux sociaux, il faut publier des images ! Ce conseil est pertinent : sur des réseaux sociaux où une publication chasse l’autre, une image (bien pensée) permet d’accrocher l’attention de l’internaute. Pour créer vous-même vos visuels tout en obtenant un rendu professionnel, il existe des outils en ligne, gratuits qui plus est.

CardKit et Canva vous permettent de réaliser des visuels de bonne qualité en quelques minutes : photo de profil Twitter, image pour une publication LinkedIn, photo de cover pour Youtube, etc. Ce qui les différencie ? Le premier, CardKit, est un logiciel libre ! Oui, le sujet a son importance, on vous expliquait ici pourquoi.

Visuel au format représentant une femme en train de se servir du café avec un slogan pour une marque de café.

Un exemple de visuel, au format Twitter, réalisé avec Canva.

Sur YouTube et Twitter : la vidéo en direct

Si vous organisez des événements, pourquoi ne pas capitaliser dessus et prolonger leur espérance de vie ? Les vidéos en direct sont un bon moyen pour y parvenir. Avec un smartphone correct (et un micro, pour un meilleur son), vous pouvez capter une conférence, une table ronde, une interview et la diffuser en direct… mais aussi récupérer le fichier pour le réutiliser ultérieurement !

Sur les moteurs de recherche : Google posts

Si vous avez un compte Google My Business, Google vous propose depuis quelques mois de rédiger des posts éphémères (2 semaines) qui remontent dans les résultats de recherche liés à votre établissement. Un moyen efficace de rendre visible votre dernière actualité, votre prochain événement… et de vous rendre visible régulièrement avec des contenus d’actualité !

google posts - exemple le bureau de ganesh

Google post : exemple préparé pour vous par Le bureau de Ganesh 😉

2. Pour faire connaître les expertises de votre marque

Pour faire apprécier vos expertises, le plus efficace est encore de les démontrer. Notre conseil : opter pour des outils qui vous laissent la place de vous exprimer et de construire une argumentation solide.

WordPress et Medium

Aux dernières nouvelles, les blogs paraissaient morts (une vieille rengaine, jamais vérifiée). Pourtant, les blogs, et plus globalement les sites internet régulièrement animés, restent massivement consultés. Et pour cause : non seulement sans eux, internet tendrait à devenir une coquille vide, mais en plus les internautes apprécient (encore) massivement le texte. D’ailleurs, les stratégies de contenus 100 % vidéo sont un désastre.

Vous êtes une marque ? Blogs et sites de contenus restent donc de très bons outils pour vous faire connaître. Si vous retenez cette piste, pensez à soigner votre référencement !

SlideShare

SlideShare est un outil qui permet de partager présentations (diaporamas), textes ou tableurs. Le bureau de Ganesh publie par exemple des extraits de ses supports de formation sur cet outil.

À noter : les contenus publiés sur SlideShare sont essentiellement professionnels. C’est tout l’avantage de l’outil : il est idéal pour faire connaître et valoriser vos expertises. Vous travaillez dans l’environnement ? Publiez des extraits de votre dernier livre blanc. Vous exercez dans le droit ? Publiez des cas juridiques intéressants, etc. Potentiellement, toutes les professions et activités « intellectuelles » peuvent en faire un usage utile !

Attention néanmoins, beaucoup d’entreprises font l’erreur de publier leurs documents in extenso. Pensez à vos lecteurs, adaptez vos contenus pour en faciliter la lecture à l’écran ! Sans cela, votre compte SlideShare risque d’être une belle bibliothèque, pleine de documents riches, mais sous-exploitée. Veillez donc à publier plutôt des extraits accrocheurs ou des synthèses, pour renvoyer ensuite l’internaute vers des documents intégraux s’il le souhaite.

Prezi

Souvent comparé à Slideshare, Prezi permet de créer des contenus sensiblement différents. Contrairement à un diaporama, Prezi présente des contenus dits « non linéaires ». Autrement dit, vous zoomez, dézoomez et vous déplacez dans votre présentation comme bon vous semble, sans devoir respecter un ordre prédéterminé.

Un peu comme si vous pouviez passer de la diapo 2 à la diapo 15 de votre diaporama en un clic !

3. Pour renforcer la mémorisation de votre marque

Si vous souhaitez que les internaute se souviennent de vos analyses, de vos actualités et, surtout, vous les attribuent, optez pour une lettre d’information (aussi connue sous le doux anglicisme de « newsletter« ) ! En effet, sur les réseaux sociaux, les internautes sont exposés à de multiples sources d’information…. et ne se rappellent en général pas de la source.

MailChimp

MailChimp est un outil – parmi d’autres – de conception et d’envoi de lettres d’information.

Les lettres d’information ont un avantage : elles sont lues. Alors qu’en janvier 2018, Facebook continue d’entraver l’accès des marques à son fil d’actualités et que d’autres réseaux sociaux appliquent un tri algorithmique toujours plus sévère, les lettres d’information sont encore très appréciées. Leur taux de lecture, bien plus fort, en moyenne, qu’une publication Facebook, en fait un outil indispensable pour travailler la mémorisation de votre marque et fidéliser votre clientèle.

4. Pour valoriser votre production visuelle

Si vous êtes une entreprise, votre objectif final est forcément de (mieux) vendre vos produits. Si vous êtes une institution, vous souhaitez très probablement convaincre du bien-fondé de vos décisions pour la collectivité. Un des moyens d’y parvenir est d’exploiter le potentiel illustratif et/ou très concret de l’image.

Pinterest

Pinterest est un réseau social d’images. La grande différence avec Instagram, l’autre grand réseau social d’images, se situe surtout au niveau de l’usage qu’en font les internautes. Instagram est utilisé, en général, pour publier de belles photos (les paysages qu’on admire, les plats qu’on mange au restaurant…), alors que Pinterest est plutôt utilisé pour collectionner des créations, pour en faire des carnets de tendance, avec une prédominance du do it yourself (DIY).

Des thématiques abordées sur Pinterest, représentées par des images : architecture, cuisine et boissons, culture...

Quelques exemples de thématiques populaires sur Pinterest.

ThingLink

ThingLink vous permet de créer des images interactives : vous pouvez y ajouter des liens vers votre site, vers des vidéos, etc. Par exemple, vous pouvez créer des cartes qui listent vos points de vente, et intégrer un lien vers le site de chacun d’entre eux sur sa localisation précise. Vous pouvez aussi valoriser les atouts de vos produits, en le présentant sous son meilleur jour et intégrant des liens dans votre image qui amèneront votre visiteur vers plus d’informations.

Vous pouvez aussi proposer des vidéos à 360°. Si, par exemple, vous êtes un musée ou un lieu culturel, vous pouvez proposer utiliser cette fonctionnalité pour donner envie aux habitants de votre région de venir visiter votre dernière exposition. Autre usage possible : créer des infographies, qui proposent des compléments d’info accessibles en un seul clic. Le tout, sans mobiliser aucune compétence technique !

thinglink - exemple

ThingLink : exemple de vidéo 360 °

5. Pour faire connaître vos expertises personnelles

Les prises de parole des marques peuvent parfois sembler désincarnées. N’hésitez pas à vous appuyer sur des dirigeants emblématiques et sur des employés volontaires pour devenir porte-parole des expertises que vous défendez !

Reddit et Quora

Reddit et Quora sont deux forums de conversation. S’ils ont chacun leur identité propre, ces deux forums ont en commun de proposer des conversations mobilisant un haut niveau d’expertise. Dans les deux cas en effet, ce sont souvent des passionnés et / ou des professionnels d’un sujet donné qui prennent la parole.

Illustration d'une question / réponse sur Quora : un internaute pose une question concernant l'émission d'obligations financières de l'Allemagne.

Quora propose un système de questions / réponses qui valorise l’expertise.

Quora propose un système ouvert de questions / réponses (n’importe qui peut poser une question et n’importe qui peut répondre). Un jeu de votes ouvert à chaque utilisateur met en valeur les réponses les plus pertinentes (ce qui valorise l’expertise). Reddit propose aussi un système de votes, qui produit le même effet, mais ce dernier accueille autant de conversations sur des sujets « sérieux » que de discussions franchement décalées.

Dans les deux cas, le fonctionnement des plateformes rend l’expertise particulièrement visible. Ce sont donc de bons outils pour démontrer son expertise personnelle. Rien n’empêche de le faire au service d’une marque, à condition toutefois de l’expliciter aux lecteurs et lectrices (en annonçant au moins d’où vous parlez).

6. Pour professionnaliser votre veille de marque

Les contenus sur internet sont (trop) abondants. Pour vous, l’enjeu est donc d’opérer un tri pour séparer ce qui est intéressant de ce qui ne l’est pas. Des outils jouent ce rôle, notamment en vous proposantdes flux de « curation » (c’est-à-dire une sélection de contenus).

Feedly et Netvibe

En tant que responsable communication ou marketing d’une marque, vous devez vous informer précisément sur votre secteur d’activité. Sans organisation solide, ce travail peut vite vous déborder. C’est ici que des agrégateurs de contenus, comme Feedly ou Netvibes, peuvent vous faire gagner un temps précieux.

Ces outils vous permettent en effet de trier vos flux de veille par thématique. Pour chaque thématique, vous choisissez les mots-clés ou les sources (un site, un blog…) que vous souhaitez suivre. Ainsi, les résultats peuvent être très larges (recherche par mots-clés) ou très spécialisés (recherche par sources).

Quelques thématiques proposées par Feedly lors de l'inscription : technologie, design, décoration, photographie, finance...

Feedly propose un tri par thématique, entièrement personnalisable

Scoop.it

Pour les marques, c’est un outil très utile. Scoopit vous permet non seulement d’organiser et de centraliser votre veille, mais aussi… de la partager avec d’autres internautes intéressés par les mêmes sujets !

En effet, toutes les marques ont une expertise bien définie… que le public ne connaît pas forcément. En partageant le meilleur de votre veille, vous confortez votre positionnement d’expert… sans avoir à produire de contenus (en complément, consulter notre article « 3 conseils pratiques pour être visible sur internet« ) !

Par exemple, on peut supposer que peu de clients de SNCF savent que l’entreprise propose aussi un service de logistique (Geodis). Ainsi, publier régulièrement une revue de web à propos de la logistique permettrait à la SNCF de parler de son expertise et de ses offres. Et sans créer de nouveau contenu !

7. Pour faire de la « curation »

Chaque entreprise ou collectivité a un ou des domaines d’expertise sur lesquels s’exprimer. Produire du contenu pour prouver cette expertise ne nécessite pas forcément de tout produire par soi-même. La curation, c’est-à-dire la sélection de contenus tiers (issus d’autres auteurs), est un très bon moyen de positionner votre expertise. Et ce tout en valorisant les bons auteurs en ligne.

Framastory

Vous le savez probablement, Storify est mort. En mai 2018, le site a annoncé sa disparition. Mais, grâce à Framasoft, une association qui promeut le logiciel libre, il est possible d’utiliser Storify sans Storify : Framastory est en effet, à l’heure où nous écrivons (fin mai 2018), en bêta et accessible à tous et toutes !


Voilà un premier tour de table. Vous utilisez des outils dont vous ne pouvez plus vous passer et qui n’apparaissent pas ici ? N’hésitez pas à nous les soumettre (par mail ou sur notre page LinkedIn) et à nous expliquer ce qui vous plaît tant chez eux ! Promis, on partage ensuite vos précieux conseils ici !