Rendre votre site plus visible des moteurs de recherche sans mettre les mains dans son code, c’est possible… et même recommandé ! Le bureau de Ganesh vous détaille quelques optimisations éditoriales possibles.

Le SEO, ce vilain mot

Le SEO, pour Search Engine Optimization, c’est travailler les contenus et l’infrastructure de votre site, pour vous faire apparaître en bonne position dans les classements des moteurs de recherche. C’est important : il est probable qu’une part non négligeable de votre trafic vienne des moteurs de recherches, Google en premier lieu. En effet, Google est le site qui attire le plus de visiteurs en France en 2016, sur ordinateur (40 millions par mois) et mobile (34 millions).

La bonne nouvelle, c’est que même si votre site n’est pas techniquement à la pointe des exigences des moteurs de recherche, vous pouvez tout de même les aider à y voir plus clair sur vous.

Produisez du contenu – régulièrement

Deux clés : qualité et régularité. Ne tapissez pas vos articles du même mot-clé à chaque phrase : les algorithmes reconnaissent maintenant le procédé… et pénalisent ses adeptes ! Fixez-vous des objectifs (par exemple, donnez des conseils pratiques autour de vos produits à vos visiteurs) et restez-y fidèle dans la durée, vous séduirez plus facilement moteurs de recherche et internautes à la fois !

Pour ce faire, vous pouvez opter pour une rubrique “actualités” ou pour un blog (dans une logique dite de “content marketing”) : plus de pages (web) produites, plus de pages référencées ! Cela vous offre aussi plus d’espace pour travailler ce que les référenceurs appellent la « longue traîne » : ne vous acharnez pas sur des mots-clés hyper concurrentiels (par exemple, « chaussures ») quand vous pouvez vous positionner sur une multitude de mots-clés plus fins (par exemple, « boutique chaussures femme grandes pointures Lille »). Cela sera plus efficace – et ça vous coûtera moins cher si vous décidez d’acheter des mots-clés pour faire de la publicité en ligne.

Par ailleurs, produire des contenus de qualité, c’est-à-dire qui correspondent à ce que souhaite découvrir et savoir votre audience, aura d’autres impacts positifs sur votre communication : prenez une minute pour revenir sur notre article expliquant pourquoi et comment soigner vos contenus.

Structurez vos contenus – dites à Google ce qui est important

Vous pouvez mobiliser quelques astuces de mise en forme qui vont vous aider à signaler aux moteurs de recherche ce qui est le plus important dans vos contenus.

Aujourd’hui, la plupart des CMS vous permettent de définir des titres correctement balisés dans le code en un clic. Ils peuvent s’appeler “titre 1”, “titre 2”, etc. ou encore “h1”, h2”, etc. : utilisez-les et soignez-les. Pour les moteur de recherche, les titres sont plus importants que le contenu des paragraphes : c’est là que vous devez être le plus précis dans le choix des mots !

Pensez aussi à utiliser du gras sur les mots les plus importants de vos articles, et à bien formuler vos liens. Un exemple : plutôt que l’éternel “cliquez ici”, préférez un “consultez notre dossier sur notre politique de développement durable”.

Vous pouvez aussi accorder de l’attention à d’autres éléments éditoriaux de votre page, moins visibles mais qui peuvent, directement ou indirectement, optimiser votre référencement. Par exemple, sa méta-description.

Relayez vos contenus – oui, sur les réseaux sociaux

Maintenant, vos contenus sont impeccables. Mais vous pouvez aller plus loin. Les moteurs de recherche prennent en compte la notoriété de votre site. C’est-à-dire du nombre de liens qui partent d’ailleurs sur le web et amènent chez vous.

La première étape pour satisfaire à cette exigence, c’est d’utiliser vos comptes sociaux (Twitter, LinkedIn, Facebook, Instagram…) pour pointer vers votre site. Attention, si vous voulez y attirer de l’audience, ne vous cantonnez pas à publier seulement vos contenus, mais c’est un bon début. Surtout, vérifiez que vos profils soient bien publics (évitez, par exemple, le compte Twitter privé, dont seuls les abonnés acceptés par le propriétaire peuvent voir les publications), ce serait dommage d’empêcher Google d’aller y jeter un œil !

Pensez aussi à aider vos visiteurs à partager eux aussi vos contenus sur les réseaux sociaux : insérez des boutons de partage sur chacune de vos pages qui en vaut le coup (les mentions légales, peut-être pas, par exemple). Attention néanmoins à n’insérer que les boutons que vous estimez utiles : chaque élément intégré sur votre page web ralentit son chargement… Ce qui pénalise votre référencement ! De ce point de vue, si votre public est avant tout professionnel, autant se contenter d’un bouton LinkedIn. Ou d’un bouton Facebook si vous ciblez le grand public.

Offrez-vous de la visibilité – si besoin

Vous prévoyez un événement ? Une campagne pour accompagner les promotions que vous mettez en place ? Si vous cherchez à toucher un public plus large que celui qui vous suit habituellement, et ce rapidement, cela peut valoir le coup de vous offrir du SEA, ou Search Engine Advertising.

Dans ce cas, pensez à bien affiner les mots sur lesquels vous souhaitez vous positionner, et à bien prévoir votre budget !


Si vous voulez en savoir plus ou bénéficier de conseils personnalisés, envoyez-nous un petit mot !