À tester chez vous : parlez de Snapchat à un membre de votre entourage, il ou elle vous répondra « jeunes ». Parlez de Facebook, il ou elle rétorquera « vieux ». Caricatural ? Pas sûr : cette approche par âge est très souvent utilisée par nombre d’études sur les réseaux sociaux. Mais est-elle vraiment utile pour le community management (CM) et la communication digitale en général ?

En ce beau mois d’avril, notre habituel article premium sera consacré à une question simple : à quoi servent les études démographiques sur les réseaux sociaux ?

Autrement dit, savoir que Snapchat est réseau social utilisé majoritairement par les « jeunes » et que Pinterest est utilisé à 70 % par un public féminin, est-ce vraiment utile pour la communication digitale des marques ?

Au bureau de Ganesh, nous en doutons. Nous dissèquerons donc dans notre article cette question, avant d’étudier les autres types d’études qui existent déjà… et ceux qu’il faudrait créer.

Au sommaire :

  • Les classements par âge, marronnier de l’étude sur les réseaux sociaux ;
  • D’autres études sur les réseaux sociaux existent déjà ;
  • Les études comportementales, bien plus riches que les études démographiques ;
  • Des enseignements fondamentaux pour la communication des marques.

Abonné·es à notre newsletter, cet article vous est réservé ! Vous le recevrez lors de notre prochain envoi, fin avril.

Vous n’êtes pas encore abonné·e ? Inscrivez-vous ici et recevez chaque mois un mail avec nos conseils pratiques et nos analyses sur le monde de la communication digitale.