Comment être efficace sur LinkedIn ? Que vous gériez une page ou un profil, voici 4 bonnes pratiques qui ont fait leurs preuves.

Notre article en moins d’une minute
Avant de vous lancer, concevez une stratégie. C’est un investissement indispensable : une stratégie vous permettra d’y voir clair à propos de vos publics-cibles et des messages que vous souhaitez leur faire passer. Ensuite, publiez régulièrement. Pour être efficace, la régularité dans le temps long est payante. La fréquence ne doit pas être négligée non plus : entre 1 et 5 publications par semaine dans l’idéal. Plus est contre-productif : vos posts se feront concurrence à eux-mêmes. Enfin, pensez à mixer formats natifs (hébergés directement sur LinkedIn) et formats traditionnels de manière à bénéficier des avantages de chacun : plus de visibilité grâce aux formats natifs (qui sont favorisés par LinkedIn) et la stabilité des formats traditionnels (les contenus de votre site web).


Pour recevoir nos conseils pratiques deux fois par semaine, abonnez-vous à notre page LinkedIn. Pour recevoir la synthèse de nos posts conseils une fois par mois, abonnez-vous à notre newsletter.

1. Concevez une stratégie pour votre page LinkedIn avant de vous lancer

C’est bien connu : rien ne sert de courir, il faut partir à point. Y compris sur LinkedIn. Et pour partir à point, il est nécessaire de vous préparer.

Comment ? Pour LinkedIn comme pour les autres réseaux sociaux, se préparer signifie concevoir une stratégie. Une stratégie est un guide pratique : c’est un document qui vous aide à penser vitre ligne éditoriale en amont et à bien vous y tenir en aval.

Concrètement, une stratégie LinkedIn doit répondre au moins aux trois questions suivantes :

  • à qui souhaitez-vous parler ?
  • quels messages souhaitez-vous faire passer ?
  • quelles sont les ressources que vous pouvez consacrer à LinkedIn ?

2. Publiez régulièrement (par exemple, 2 fois par semaine)

Être présent sur LinkedIn est un marathon, pas un sprint. Par conséquent, mettez-vous en situation de publier régulièrement pendant un temps long. Sur Linkedin en effet, c’est l’investissement sur le long terme qui est payant.

En pratique, comment faire ? C’est simple : appuyez-vous sur un calendrier éditorial. Un calendrier éditorial est un outil de planification qui prend en général la forme d’un tableau. Ce tableau vous permet de préparer vos publications pour les semaines à venir. Un calendrier éditorial vous aide donc à structurer votre communication.

À l’aide d’un tel outil, vous devrez toujours vous poser les questions suivantes avant chaque publication :

  • quel objectif sert votre prochain contenu ?
  • quel message souhaitez-vous faire passer ?
  • quelle est la date la plus appropriée pour publier ce contenu ?

Cette méthode améliorera beaucoup la qualité de vos contenus et, globalement, votre pertinence sur LinkedIn.

3. Publiez fréquemment (mais pas plus de 5 fois par semaine)

LinkedIn récompense les pages et profils actifs. Concrètement, cela signifie que vous vous devez de publier fréquemment.

Une bonne fourchette est entre 1 et 5 publications par semaine. Cela vous permet de vous assurer que vos messages-clés passent au moins une fois par semaine auprès de vos abonnés. Sur les réseaux sociaux, où une actualité chasse l’autre, revenir fréquemment sur vos messages-clés est en effet une nécessité. LinkedIn n’échappe pas à cette règle.

Publier plus de 5 fois par semaine n’est pas utile. Si vous le faisiez, vos publications se feraient en effet concurrence les unes aux autres. LinkedIn choisira alors d’afficher dans les fils d’actualités de vos abonnés certaines de vos publications de la semaine et pas les autres.

4. Mixez formats natifs et formats traditionnels sur votre page LinkedIn

Il existe deux types de formats sur LinkedIn :

  • les formats hébergés directement sur le réseau social (par exemple, une photographie), dits « formats natifs » ;
  • les formats hébergés ailleurs (par exemple, un lien vers votre site web ou votre chaîne Youtube).

Chacun a ses avantages et inconvénients. Les formats natifs sont en général plus visibles. Pour une raison simple : LinkedIn a intérêt à ce que vous restiez le plus longtemps possible sur sa plateforme. Par conséquent, le réseau social les favorise dans son tri algorithmique. En revanche, LinkedIn peut décider du jour au lendemain de supprimer une fonctionnalité ou d’amoindrir la visibilité d’un format donné.

Les formats traditionnels, eux, sont certes moins visibles mais plus stables. Par exemple, LinkedIn ne changera jamais le format de l’article de votre site web vers lequel une de vos publications renvoie. Quand ils sont hébergés sur votre site web, vous restez donc souverain sur vos contenus. C’est important : vous êtes moins dépendant d’un réseau social, chez qui vous êtes en quelque sorte locataire.


Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous en faire part, sur notre page LinkedIn ou en nous envoyant un message, ici. Vous pouvez aussi recevoir tous nos conseils pratiques dans votre boîte mail une fois par mois !