Les algorithmes des réseaux sociaux nous rendent fous. À tel point que toute une littérature est publiée pour tenter de les comprendre. Mais si le plus important était ailleurs ?

Pressé·e ? Voici la synthèse de l’article !

Comprendre les algorithmes des réseaux sociaux est une nécessité pour être visible. Cependant, pour beaucoup d’entreprises, cette nécessité devient une obsession. Une obsession qui masque un enjeu plus important : connaître son audience. Les entreprises qui connaissent bien leur audience sont en effet celles qui publient les contenus les plus adaptés. Elles sont donc naturellement visibles. Elles n’ont alors plus besoin de se poser la question des algorithmes.

Un algorithme est un programme informatique. Dans le cas des réseaux sociaux, ces programmes sont écrits pour trier les publications. Le principe, comme l’explique Facebook, est de proposer à chaque utilisateur les contenus qui lui plairont.

Par conséquent, sur Facebook, les autres contenus que proposent vos amis et les pages auxquelles vous êtes abonné·e sont exclus. Ces contenus n’apparaitront donc tout simplement pas sur votre fil d’actualités.

Ce tri des publications, chaque réseau social le fait à sa manière. Instagram n’exclut aucun contenu, mais les hiérarchise. Idem pour Twitter et LinkedIn.

Pourquoi les entreprises sont obsédées des algorithmes

Comprendre les algorithmes, c’est pouvoir être plus visible. C’est le raisonnement de beaucoup d’entreprises quand elles utilisent les réseaux sociaux. Un raisonnement légitime : de fait, ces programmes informatiques ont un impact fort sur la visibilité des marques.

Dompter les algorithmes des réseaux sociaux est donc un besoin pour ces entreprises. Cependant, ce besoin devient de plus en plus une obsession. Un exemple :

Et c’est là que le bât blesse. Appréhender un outil pour mieux s’en servir est une chose. En faire une obsession au détriment d’autres questions plus importantes en est une autre. En l’occurrence, cette obsession se fait au détriment d’une question déterminante : que souhaitent lire mes publics-cibles ?

Le nécessaire pas de côté : connaître votre audience

Sur les réseaux sociaux comme ailleurs, la première question à vous poser est : qui est votre audience ? Quel est votre public-cible ? C’est cette question déterminante qui doit vous amener à concevoir une stratégie éditoriale.

Ce travail vous permettra de connaître votre audience. Un travail qui vous permet ensuite de proposer les contenus qu’elle souhaite consulter. En bout de chaîne, ce travail vous assure donc d’une forte visibilité sur les réseaux sociaux – et sur le web en général.

En un mot : avec une bonne stratégie éditoriale et un examen attentif et régulier des indicateurs de performance, vous ne vous poserez plus la question des algorithmes.


Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous en faire part, sur notre page LinkedIn ou en nous envoyant un message, ici. Vous pouvez aussi recevoir tous nos conseils pratiques dans votre boîte mail une fois par mois !