Si la majorité des entreprises est déçue par les résultats de sa communication en ligne, notamment via les réseaux sociaux, c’est d’abord à cause d’un sous-investissement chronique. Mais tout n’est pas une question d’argent. Voici comment mieux faire sans nécessairement investir des milliers d’euros.

Pressé·e ? Voici la synthèse de l’article !
Aux yeux des entreprises françaises, les réseaux sociaux sont indispensables… mais pas rentables. Cette déception est le résultat d’un sous-investissement, que ce soit en temps ou financier : en 2019, la majorité des TPE et PME en France consacraient à leur communication en ligne moins de 300 euros par an et moins d’une heure par semaine ! Il est donc possible de mieux faire… et tout n’est pas une question d’argent. En agissant avec méthode et en mobilisant des outils simples, comme un calendrier éditorial, l’efficacité de votre communication en ligne grimpera en flèche !

Pourquoi les entreprises sont-elles déçues par les réseaux sociaux ?

En 2019, France numérique publie une étude sur la présence en ligne des très petites, petites et moyennes entreprises en France. Les résultats sont édifiants. Nous pouvons les résumer en un mot : déception.

Dans le détail, les auteurs de l’étude constatent en effet que « 77 % des répondants présents sur les réseaux sociaux ne considèrent pas le temps investi comme rentable pour leur entreprise. »

Classement des réseaux sociaux les plus utilisés par les TPE et PME en France en 2019. Le premier est Facebook, suivi par LinkedIn et Instagram.
Les réseaux sociaux, et principalement Facebook, sont très utilisés par les TPE et PME. Mais la majorité de ces entreprises est déçue des résultats.

Pourquoi une telle déception ? Deux informations du rapport de France numérique permettent de la comprendre.

Un sous-investissement, à la fois financier et en termes de temps passé

D’abord, les TPE et PME françaises consacrent très peu d’argent au numérique. Ainsi, l’étude constate que 63 % des TPE et PME investissent moins de 300 euros par an dans leur présence numérique !

Ensuite, les TPE et PME consacrent très peu de temps à leur présence en ligne : « 55 % des TPE et PME affirment ne pas y consacrer plus d’une heure par semaine. Ils sont 24 % à le faire moins d’une heure par mois. »

Graphique montant les investissements des TPE et PME pour leur communication en ligne.

5 conseils pratiques pour mieux faire sur les réseaux sociaux

Faut-il en conclure que les réseaux sociaux sont inutiles ? Pas vraiment. Les données récentes montrent en effet que ces outils sont au contraire indispensables pour les entreprises et collectivités.

D’abord, les réseaux sociaux sont très populaires : Facebook est par exemple utilisé par un Français sur deux. Pour une entreprise, investir les réseaux sociaux est une nécessité, puisque le public y est massivement présent.

Ensuite, les usages des réseaux sociaux rejoignent souvent les besoins des entreprises. Ainsi, les Français achètent de plus en plus via les réseaux sociaux. Selon une étude de novembre 2020, « 31 % des Français ont déjà acheté un produit via un réseau social (38 % des 18-34 ans). »

Les internautes sont aussi de plus en plus nombreux à s’informer avec les réseaux sociaux, comme le constate année après année le Reuters Institute de l’Université d’Oxford. Un constat très précieux, par exemple, pour les entreprises qui veulent optimiser leur image de marque en utilisant les médias sociaux.

Il est donc possible de beaucoup mieux faire. Voici comment.

1. Sélectionnez les réseaux sociaux que vous utiliserez

Toutes les entreprises ont des ressources limitées. Il est nécessaire d’en tirer une conséquence pratique : vous ne pouvez pas être présent partout. Sans parler de l’être efficacement !

Il faut donc savoir choisir. Vous voulez lancer une page Facebook, un site web, un blog et une série de podcasts ? Mauvaise idée. Lancer tous ces supports est simple et rapide. Le animer est beaucoup plus chronophage.

via GIPHY

Or, des supports numériques non animés donnent une très mauvaise image de votre entreprise. À l’inverse, un ou deux canaux de communication bien animés donneront des résultats convaincants. Choisissez donc avec soin vos supports et allez-y par étape.

2. Définissez des objectifs précis

Savoir où vous allez est une nécessité. Trop d’entreprises n’ont pas d’objectif précis pour leur présence en ligne.

Avant même de vous lancer en ligne, il faut toujours que vous ayez défini un ou des objectifs précis. Et c’est alors que vous pourrez décider quelles sont les pratiques numériques qui vous permettront d’y arriver.

3. Publiez régulièrement sur chacun de vos réseaux sociaux

Que ce soit sur les réseaux sociaux ou pour un site web, être actif est toujours récompensé. Plus vous publiez, plus vous êtes visible, c’est statistiquement prouvé.

via GIPHY

N’en tirez pas la conclusion qu’il faut publier à tout prix. Simplement, imposez-vous une fréquence de publication, même si c’est une seule fois par semaine. Et ce tout en restant cohérent avec votre indispensable stratégie éditoriale qui vous permettra de définir qualitativement les choses (que publier, pour parler à quelles cibles…).

4. Organisez-vous

Redisons-le : toutes les entreprises ont des ressources limitées. C’est pourquoi il est nécessaire d’avoir une organisation rigoureuse. Comment faire ?

Premier point : chaque semaine, planifiez une ou plusieurs plages horaires dédiées à votre communication numérique.

Au bureau de Ganesh, nous prévoyons par exemple 1/2 journée par semaine pour notre communication en ligne. Cette planification nous permet d’animer :

  • une page LinkedIn (1 à 2 posts par semaine) ;
  • une site web (3 à 4 articles publiés chaque mois) ;
  • une newsletter mensuelle ;
  • et dernièrement, des vidéos !

via GIPHY

Deuxièmement, utilisez un calendrier éditorial. Un calendrier éditorial est tout simplement un tableau qui synthétise vos prochaines publications sur les réseaux sociaux et / ou votre site web. L’intérêt : cet outil, très simple à mettre en place, vous forcera à vous poser une bonne question : quel objectif sert votre prochain contenu ?

L’idée, c’est donc de rester cohérent avec la stratégie éditoriale tout en évitant l’éparpillement (et d’en subir la conséquence logique : vous décourager). À la longue, cette pratique vous fait gagner beaucoup de temps.

5. Investissez ! Financièrement… ou en temps

La majorité des TPE et PME sous-investissent pour leur communication en ligne. Consacrer moins d’une heure par semaine et / ou 300 euros par an à votre communication digitale n’est pas sérieux. Que répondriez-vous à un garagiste qui consacrerait 300 euros par mois à l’achat de pièces automobiles ?

Pour être efficace, un minimum d’investissement est nécessaire. La communication en ligne a cependant un avantage : l’investissement financier n’est qu’une des possibilités. L’argent ne fait pas tout. À condition d’être formé, l’investissement en temps permet tout aussi bien d’atteindre vos objectifs.

Si vous prenez le temps de peaufiner votre positionnement, de bien réfléchir à votre stratégie, de rédiger des contenus utiles pour vos publics-cibles, alors l’efficacité sera au rendez-vous.


Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous en faire part, sur notre page LinkedIlesn ou en nous envoyant un message, ici. Vous pouvez aussi recevoir tous nos conseils pratiques dans votre boîte mail une fois par mois !