Le mobile ne peut plus être ignoré par les entreprises. Même en France, où l’ordinateur est resté longtemps roi malgré la progression du mobile, ce dernier est devenu le support n°1 pour naviguer sur Internet. Pour toutes les entreprises, avoir une présence numérique sur mobile est donc une obligation. Mais pour quoi faire et comment ? Voici 3 recommandations pratiques.

Pressé·e ? Voici la synthèse de l’article !
En France, le téléphone portable est devenu le support n°1 pour consulter Internet. Pour autant, une application mobile n’est pas une obligation. D’autres supports existent. Par exemple, les progressive web app cumulent les avantages des sites web et des applications mobiles. Par ailleurs, il est nécessaire de modérer l’envoi de notifications mobiles. Les internautes considèrent en effet qu’ils et elles en reçoivent trop. Enfin, les contenus proposés sur vos supports mobiles doivent être réfléchis à l’aide d’un outil indispensable : une stratégie éditoriale.

1 – Pensez progressive web app

Il y a un monde hors des applications mobiles. Et même deux. En l’occurrence, les sites mobiles et… les progressive web app.

Les sites mobiles sont des sites web adaptés au support mobile. Dans ce cas, le but est de dédier un de vos sites web au mobile. Si ce site peut être consulté sur ordinateur, son ergonomie et son affichage sont conçus pour le mobile.

Comme les sites mobiles, les progressive web app (PWA) sont des sites web conçus pour les mobiles mais avec un avantage en plus : elles cumulent les avantages du web (sites web classiques) et des applications mobiles.

Image d'applications mobile sur un téléphone portable.
Une progressive web app se présente exactement comme une application mobile : avec un petit icône sur l’écran de votre portable. En revanche, elle ne nécessite pas d’être téléchargée.

Par exemple, comme les applications mobiles, les progressive web apps (PWA) peuvent être utilisées :

  • même sans connexion internet (les PWA permettent aux éditeurs de pré-télécharger du contenu pour qu’il soit accessible au moment où les internautes les consultent) ;
  • par tout le monde (dès lors que l’utilisateur a un smartphone), quel que soit son navigateur web hors Safari et son appareil, téléphone ou tablette.

Elles cumulent par aileurs ces avantages avec ceux habituellement réservés aux sites web :

  • le référencement par les moteurs de recherche (ce qui permet d’être visible sur mobile, ce qui a toute son importance étant donné l’hyper-concentration des apps mobiles) ;
  • des partages facilités, sur les réseaux sociaux, mails, etc. L’URL de chaque page de la PWA étant facilement accessible, comme sur n’importe quel site web ;
  • une bonne expérience utilisateur (lequel peut accéder à la PWA via une icône sur son téléphone à la manière des apps mobiles mais sans passer préalablement par un téléchargement).

Une maintenance moins chère qu’une application mobile

Dernier avantage et non des moindres : la maintenance est beaucoup moins chère qu’une application ! Pour une raison simple : lorsque vous mettez en ligne une app mobile, vous dépendez des conditions d’utilisation des stores Apple (pour les iPhones et iPads) et Google play (pour les téléphones sous Android).

Si ces conditions évoluent, vous devez vous adapter et donc mettre à jour votre app, ce qui génère forcément des coûts. À l’inverse, une PWA étant une technologie web, vous ne dépendez de personne et mettez donc à jour votre support si vous le voulez et quand vous le voulez.

2 – Utilisez les notifications avec minutie

Les notifications mobile sont un outil très puissant et efficace. Mais trop de notifications tue les notifications. Un chiffre suffit à le prouver : « 78 % des consommateurs agacés par une notification finissent par supprimer l’application » selon le blog Selligent.

Une photographie de mobile avec des notifications.

Autre obstacle aux notifications : la confiance des internautes vis-à-vis de l’utilisation de leurs données par les entreprises, par exemple pour envoyer des notifications sur mobile, suscite une grande méfiance.

L’enjeu pour les entreprises est donc double : ne pas saturer de messages votre public et regagner la confiance de vos utilisateurs et utilisatrices.

Pour répondre à ces enjeux, il est nécessaire d’agir avec minutie et stratégie. Par exemple, en se posant, avant chaque envoi, les questions suivantes :

  • quel est l’objectif de cette notification ?
  • Avons-nous déjà testé une notification de ce type ?
  • Si oui, quel est le retour sur expérience ?
  • Quel est le meilleur moment pour envoyer cette notification ?

3 – Travaillez vos contenus (et votre stratégie éditoriale)

Lorsqu’ils se connectent à votre site / votre app, vos visiteurs viennent avant tout chercher des informations. C’est vrai quel que soit votre secteur d’activité.

Or, cette information doit être mise en valeur via du contenu. Qu’il soit en format texte, vidéo, son, peu importe : ce qui compte, c’est que vous répondiez aux besoins de vos visiteurs via les bons contenus.

Pour autant, il ne s’agit pas de produire pour produire. L’enjeu est plutôt de penser votre positionnement à l’aide d’une stratégie éditoriale en bonne et due forme. C’est un investissement impératif : sans stratégie éditoriale, vous naviguerez à vue et perdrez beaucoup en temps et en efficacité.


Vous avez des questions ? Des remarques ? N’hésitez pas à nous en faire part sur notre page LinkedIn ou en nous envoyant un message, ici. Vous pouvez aussi recevoir tous nos conseils pratiques et notre article premium dans votre boîte mail une fois par mois.