C’est une demande aussi vieille que Twitter : pouvoir corriger ses tweets. Pourtant, Twitter n’a jamais mis en place cette fonctionnalité. Et tout indique que l’entreprise ne le fera jamais. Pour une raison simple : pouvoir corriger ses tweets contredirait la philosophie même du réseau social.

Lorsque, le 18 juin 2019, Twitter a annoncé supprimer la possibilité de géolocaliser ses tweets (sauf avec les photos prises via Twitter), les réponses ont afflué… pour demander l’intégration d’une nouvelle fonctionnalité : pouvoir corriger les tweets déjà publiés. Une demande aussi vieille que Twitter.

Pourquoi les twittos veulent pouvoir modifier leurs tweets

Les utilisateurs et utilisatrices du réseau social ont en effet toujours voulu pouvoir corriger une faute d’orthographe, une imprécision ou encore ajouter une information à un tweet déjà publié. Mais Twitter s’y est toujours refusé.

Pourquoi ? À notre connaissance, Twitter n’a jamais communiqué sur ce sujet. Chacun·e formule donc ses hypothèses. Parmi ces hypothèses, la suivante a retenu notre attention :

https://twitter.com/ultranoob4k/status/1141225141407555584

En clair : corriger ses tweets reviendrait à utiliser Twitter comme, par exemple, une plateforme de blog, où l’on mûrit ce qu’on rédige et publie. Or, non : Twitter est une plateforme du temps réel !

Pourquoi Twitter refuse d’intégrer la possibilité de corriger ses tweets

Et oui, Twitter est à l’opposé de ce type d’usage : le site est un réseau social de l’instantané, du direct, de la réaction à chaud. Autrement dit, réécrire ses tweets reviendrait à réécrire l’histoire.

De ce point de vue, corriger ses tweets poserait des problèmes évidents. Et si un·e journaliste modifiait certains tweets d’une couverture en direct d’un événement ? Et si un·e élu·e réécrivait certains tweets faisant soudainement polémique ? On pourrait multiplier les exemples.

Dans tous les cas, tout le monde pourrait réécrire l’histoire sur un réseau social où, à tort ou à raison, chaque tweet laisse une trace indélébile (à moins de le supprimer, en risquant le célèbre effet Streisand). Et chacune de ces traces constitue, de fait, l’histoire de Twitter.

En ouvrant la possibilité de corriger ses tweets, Twitter romprait donc un contrat : chaque tweet est définitif, donc constitue une archive fiable.

Qu’en pensez-vous ?


Vous avez des questions ? Des remarques ? N’hésitez pas à nous en faire part sur notre page LinkedIn ou en nous envoyant un message, ici. Vous pouvez aussi recevoir tous nos conseils pratiques et notre article premium dans votre boîte mail une fois par mois.