Nous en avions prévu deux, mais le web et la langue française vont plus vite que nous. Voici notre 3e quiz sur les anglicismes qui ont envahi la toile – et notre langue. On maintient notre pari initial : vous en utilisez tous les jours, sans même y faire attention… alors même que, oui, nos institutions se décarcassent pour tout traduire et vous faciliter la vie. Vous relevez le défi ? 

De plus en plus d'entreprises recrutent leur "chief data officer". Mais comment appelle-t-on ce métier en plein développement en français ?

Le directeur ou la directrice des données est responsable du traitement des données que possède son entreprise : exploitation du "big data" (aux contours un peu flous) et aide à la décision constituent ses principales missions.

Le "darknet" a une réputation sulfureuse... et un nom en français. Lequel ?

L'internet clandestin, c'est cette part du web qui n'est accessible que de pair à pair, anonymement, via un navigateur spécial (oubliez Google). Deux de ses usages en sont plus ou moins régulièrement médiatisés : les activités illégales qui s'y déroulent (vous vous rappelez Silk road ?) et la fenêtre de liberté qu'il ouvre aux défenseurs de la liberté d'expression là où la censure est très forte.

Le "data scientist" est incontournable dans le traitement des données. Mais qui est-il, en français ?

L'expert.e en mégadonnées assure l'analyse et la modélisation des données. Un exemple ? UPS ne comprenait pas pourquoi certains trajets, pourtant similaires à d'autres, étaient moins économiques pour l'entreprise. La réponse était en fait toute bête : ces trajets comprenaient plus de virages à gauche, impliquant un temps d'attente et une consommation de carburant plus élevée.

Le deepnet, c'est une partie du web réputée invisible. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir un nom en français, lequel ?

La toile profonde n'est pas clandestine, contrairement à l'internet clandestin. C'est simplement qu'elle n'est pas accessible via les moteurs de recherche. Refus d'indexation, erreurs techniques ou pages non comprises par les moteurs de recherche : les motifs de non-indexation sont multiples.

Le knowledge graph, c'est une base de connaissances qui permet à Google de comprendre vos requêtes. Vous l'appeleriez comment en français ?

La base de connaissances de Google comprend, entre autres, un réseau sémantique de plus de 500 millions d'objets et 18 milliards relations entre ces objets. C'est cette base qu'utilise le moteur de recherche pour comprendre la signification de nos requêtes.

Le design évolue sans cesse, pour s'adapter à nos nouveaux appareils. Un des derniers nés, le responsive design, a maintenant aussi son nom en français. Lequel ?

La conception adaptative permet à un site web de s'afficher convenablement à la fois sur un ordinateur, une tablette, un smartphone... sans avoir à en créer plusieurs versions. L'agencement de ses contenus s'adapte à l'appareil. Par exemple, sur notre page d'accueil, nous avons 3 à 4 colonnes d'affichées sur un ordinateur, une seule sur mobile. C'est la même page, elle a la même adresse, et elle s'adapte à votre appareil.

L'UI, "user interface", designe l'interface qui fait le lien entre l'humain et la machine (le code). De son petit nom en français...

L'interface utilisateur est ce qui permet à un humain d'interagir avec la machine. Ça peut être l'interface graphique d'un site web, mais aussi l'interface de saisie d'une ligne de commande, une interface système, textuelle, etc.

Ne dites plus "mon webmail", mais...

Même si les portails mêlant actus (faits divers), météo, accès à votre messagerie, etc., ne sont plus les stars du web (Yahoo!, par exemple, voit son modèle économique mis à rude épreuve), beaucoup d'entre nous continuent d'aller consulter leur portail de messagerie en ligne. Non ? Allez, on vous a vu vous connecter à Gmail...

Comment appelle-t-on une "infobox", cet encadré qu'on peut trouver sur certaines pages web et qui donne des infos concises ?

Le cartouche, c'est l'outil qui vous donne un aperçu du sujet de la page sur laquelle vous venez d'arriver en un coup d’œil. Wikipedia fait ça très bien : la prochaine fois que vous y allez, regardez en haut à droite de la page. Fiche d'identité synthétique pour les biographies, données administratives, géographiques et démographiques pour les lieux : l'essentiel y est.

Notez bien, tous ces nouveaux mots sont attestés authentiques par Légifrance.

Pour finir, on vous met au défi de (re)tenter notre 1er quiz et notre 2e quiz sur le sujet. Et si vous l’osez, partagez vos scores en commentaire 😉


Un mot à partager ? N’hésitez pas à nous l’indiquer en commentaire ou ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *